Nous voulons vous faire partager les messages que nous recevons car ils nous touchent plus que tout (et c’est pas peu dire !) :

Bravo pour le super travail que vous avez accompli – Sylvie

Ce fut un plaisir et si d’autres besoins se font sentir je suis partante – Evelyne

Bonne continuation et bravo et merci à vous tous pour cette belle initiative – Katherine

Un grand merci à vous d’avoir eu cette initiative qui nous a permis de faire quelque chose d’utile en cette période plus que perturbée. Toutes mes amitiés à vous et peut-être à bientôt – Christiane

 

Bravo mesdames,

Toutes ces blouses, c’est grâce à vous.

Toutes ces heures de coutures, ces bobines de fils et canettes usées et ce léger mal de tête à force d’entendre le bruit de cette machine infernale c’est grâce à vous.

Mais surtout, grâce à vous, nous avons aidé nos soignants, nous avons pu participer à la lutte contre ce virus, nous avons pu faire partie d’un mouvement de solidarité qui fait du bien et qui nous a permis de nous sentir utile dans ces moments difficiles.

Alors BRAVO et MERCI
Julie

Merci encore pour tout ce que vs faites ! – Jacqueline

Fière d’avoir contribué même modestement – Françoise
Merci à vous de nous avoir permis d’aider à notre mesure 😉 – Cécile
Hâte de découvrir votre petite surprise ! – Valérie
Ce fût une belle expérience pour moi et un grand merci à toutes celles qui ont géré l’organisation – Marina
Merci de donner des nouvelles des réalisations de blouses. C’est sympa de nous tenir au courant – Florence
Je suis contente d’avoir contribué un petit peu à cette demande.
Merci pour cette belle démarche et organisation. C’est un gigantesque travail qui a été rondement mené – Isabelle
A très bientôt pour voir la *surprise* – Martine
Merci à vous pour votre énorme investissement, et un grand bravo ! – Caroline

Le Dauphiné web – Mardi 14 avril 2020

 

France 3 – Reportage d’Ingrid Pernet Duparc et Serge Woerreth – Dimanche 19 avril 2020

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/haute-savoie/coronavirus-haute-savoie-plus-500-couturieres-benevoles-confectionnent-blouses-soignants-1815566.html

 

 

Le Dauphiné – Dimanche 19 avril 2020

 

 

Lundi 20 avril 2020

Communique de presse (co-re digé) – Collectif ”Des blouses pour l’hopital” – CHAL-GHT LEMAN MONT-BLANC

 

 

TV8 Mont-Blanc – Interview de Didier Renaut, Directeur général du CHAL – Vendredi 24 avril 2020

http://youtu.be/juV27xbH5Tk

 

 

Le Dauphiné – Lundi 27 avril – Nangy

 

 

France Bleu – Interview de Viviane Mouchet et Gwénolée Lohéac Sarton – Jeudi 30 avril 2020

https://podcasts.apple.com/fr/podcast/le-journal-france-bleu-is%C3%A8re/id1064179345?i=1000473120083

 

 

 

 

°Le Messager – 13 avril 2020

https://www.lemessager.fr/8077/article/2020-04-13/chablais-150-couturieres-confectionnent-des-masques-et-des-surblouses

 

° Communiqué de presse des Montagnes du Giffre – 18 avril 2020

facebook.com/696443147086499/posts/2968357173228407/?sfnsn=scwspwa&extid=x1vOlM0r8CJCQzCF

 

° Lien très intéressant vers le blog d’une ingénieure textile à propos des masques :

coutureetpaillettes.com/mes-coutures/masques-tissus-prevention-coronavirus/

 

° Et petite vidéo drôle(-ment) bien faite :

https://positivr.fr/si-tu-portes-un-masque-fais-le-bien-coronavirus/?utm_source=POSITIVR&utm_campaign=a289a3aa22-newsletter_hebdo&utm_medium=email&utm_term=0_6404d9f752-a289a3aa22-20403683&mc_cid=a289a3aa22&mc_eid=e752e476ec

 

Acte I

Une pandémie sévit dans un royaume insouciant et éthérisé par la fièvre de la possession, et dont le gouvernement semble dépassé par l’ampleur.

Les disciples d’Hippocrate d’une province fort reculée, alertés des barricades sur la route de la soie, lancent un appel aux offrandes de parures immunitaires. Ils prennent soin de les consigner dans de grands registres, escomptant bien ne pas y avoir recours.

 

Acte II

Depuis le début du couvre-feu décrété par la royauté, les humbles sujets s’adonnaient aux plaisirs de l’argile et des pinceaux, aux échecs et jeux de go, aux leçons d’algorithmes et de taille des rosiers aux ciseaux, aux menus travaux et au tri des tableaux… – tout en se conformant (peu ou prou, avouons-le d’emblée) à l’écart courtois et aux innombrables ablutions prescrites.

Le fléau se profilant, certains parmi eux délaissent la bagatelle pour la confection de masques quand d’autres esquissent un modèle de souquenille dont on dit que carabins, mires, apothicaires et garde-malades seront rapidement dénués.

 

Acte III

L’Hostel Dieu, ayant jusqu’à ce moment fatal idôlatré les sirènes du Périssable, s’avise de ces faits d’armes et crie haut et fort ses cruels besoins. Une escouade de couseurszécouseuses se met alors à l’oeuvre, enflant de hameaux en bourgades au son des cors et des trompettes . Moins d’une lune plus tard, la faculté se voit remettre un trésor de milliers de cache-poussière pour les escadrilles de soin prioritaires.

 

 

A l’heure où nous écrivons ces lignes et pour des raisons indépendantes de la volonté de ses auteurs, cette pièce ne pourra être jouée avant l’automne. Mais le moral reste bon et les réservations ouvertes.

Petite mise en lumière ce matin sur notre action, peu après la 6′ 15” du journal qui dure  00:09:34

https://podcasts.apple.com/fr/podcast/le-journal-france-bleu-is%C3%A8re/id1064179345

 

Les sur-blouses – les nôtres et celles fabriquées par Décathlon et des couturières professionnelles – seront réparties sur le territoire Alpes-Léman en fonction des besoins exprimés par chaque structure. Cela explique pourquoi les chiffres ont joué les montagnes russes sur nos compteurs, les structures réévaluant leurs stocks – presque -d’un jour à l’autre.

Ils sont ainsi passés de 5000 à 3600 en passant par 4000, et à nouveau 5000 pour terminer en beauté à 5150 le 23 avril !

 

 

Le nombre de sur-blouses que nous nous sommes engagés à confectionner s’est lui aussi laissé griser par les déferlantes et porter par votre enthousiasme, vous le savez déjà !

Nous allons récolter dans les jours qui viennent les toutes dernières blouses et ferons notre toute dernière livraison jeudi 30 avril.

D’ici-là, prenez soin de vous.

Ps : Il semble que notre mail soit à nouveau malade, alors consultez le site ou la page FB pour les dernières nouvelles.

Pps : Nous sommes en train de mettre les photos en ligne (big big job). Si certain.e.s d’entre vous ont des photos des soignants, ce serait top !

Dimanche 26 avril – 20:19

Un peu de poésie, ça ne peut pas faire de mal !

Le soleil était encore loin de se coucher quand j’ai commencé à écrire ce billet. Je pensais alors que notre journée pour les Blouses était presque terminée, me laissant la curieuse impression d’avoir oublié quelque chose.

Et pourtant, non… Martin avait rapporté sa tournée du matin que Viviane, Nadine, Muriel, Joëlle, Nathalie, Mahé et moi avons triées et inspectées sous leurs moindres coutures !

Nous n’étions pas peu fières de voir des blouses aux encolures joliment travaillées, aux finitions soignées, parfois même lavées et repassées. Et nous avons aussi été soulagées et reconnaissantes de réaliser que nous aurions beaucoup moins de retouches à nous partager aujourd’hui. Bravo et merci… Vraiment.

Lauriane, responsable logistique et achats, est venue chercher la troisième fournée, 600 sur-blouses en paquets de 10 qui ont prestement envahi la voiture du CHAL et qui, une fois… lavées et repassées, seront enfin portées ! Nous avons déjà reçu quelques trop rares photos de soignants ainsi parés – mais pas sûr qu’appareils photo ou portables fassent partie de la panoplie autorisée des unités de soin sensibles. Nous les mettrons en ligne rapidos, c’est quand même l’illustration tangible et presque palapble de ce pour quoi nous avons touteszétous oeuvré.

Et bien pourtant, oui… Manquaient encore les colonnes de chiffres, additions et soustractions, histoire de mesurer le chemin déjà parcouru et de pouvoir vous en rendre compte.

Mais toute cette tension vient de s’évanouir – fichtre, 89 minutes déjà – en contemplant, arrivant de l’Ouest, une farandole incroyable de satellites, suivie d’une deuxième quelques secondes plus tard. En rang d’oignons impeccable, silencieux, mystérieux… ils se sont évanouis le zénith à peine franchi, comme s’ils disparaissaient dans un trou noir. A moins qu’ils ne soient passés du côté des forces obscures ? Plus prosaïquement, c’est le passage dans l’ombre de la terre qui a éteint leur albédo… leur albékøå ? Eh oui ça en jette toujours un petit mot pareil anodinement semé par-ci par-là. Bon allez c’est vendredi, alors en voici une définition : “Rapport entre la quantité de lumière que reçoit un corps et celle qu’il réfléchit ou diffuse”.

Poésie quand tu nous tient !

Bonsoir touteszétous,

Demain, si tout va bien, restons prudents, les grillons chantent, la grande ourse veille et l’on croirait une nuit d’été, c’est fort bizzzzarr’… Demain donc, nous devrions livrer environ 630 blouses au CHAl.

Qui les redistribuera à son tour… le tour est joué. Enfin presque car nous avons reçu – par surprise – 150 kits de plus !

Une petite chute de tissu est si vite arrivée !

Hier nous vous lancions un appel pour nous aider à retoucher les blouses (il en reste d’ailleurs ;-)). Ce soir, nous voudrions savoir si certaines d’entre vous feriez encore quelques blouses !? Aucune pression cependant, nous avons fait, et largement, notre part.

Promis, après, on arrête et on se confine enfin, bien peinards, les mains dans l’argile ou pleines de peinture à moins que l’on ne fasse du tri dans les photos – un grand classique -, que l’on n’écrive nos recettes préférées dans le cahier acheté voilà plus d’un an pour ne plus avoir de bouts de papier dispersés, ou que l’on ne fasse un tour du jardin pour sentir le lilas et voir les jonquilles se fâner déjà…

Laissez-nous un message sur notre mail :

desblousespourlhopital@gmail.com